2013
01.03

Depuis 1984, TED (Technology-Entertainment-Design), la prestigieuse conférence organisée annuellement aux États-Unis permet à de brillants esprits de partager leurs visions innovantes et créatives sur de multiples sujets.
C’est une plateforme mondiale consacrée à la diffusion d’idées et de conceptions inscrites dans des démarches pertinentes, crédibles et audacieuses.

Le 22 janvier 2013, TEDxNantes aura pour thème « Une ville verte ? » et traitera des questions liées au développement durable, à l’économie, à l’urbanisme ou encore aux nouvelles formes d’écologie citoyenne.
Sur scène, des intervenants nationaux et internationaux issus d’horizons divers se succèderont à un rythme soutenu. Chacun aura 12 minutes pour convaincre !

***
Yannick Roudaut, économiste, écologiste et humaniste, co-dirigeant d’Alternité (France)

Notre conception du monde nous interdit le monde de demain

Pendant des siècles, l’homme a affirmé que la Terre était plate, que le soleil tournait autour de la Terre… Autant de vérités considérées comme absolues qui ont volé en éclats au XVIème siècle. Et si nous commettions, de nouveau, de telles erreurs d’appréciation ? L’humanité aurait-elle en ce début de XXIème siècle un nouveau rendez-vous historique avec ses certitudes ?

Yannick Roudaut est un « décloisonneur intellectuel ». Spécialiste des marchés financiers pendant 15 ans (journaliste à BFM, Bloomberg TV, Le Figaro…), en 2007, il a pris un virage intellectuel et professionnel en pleine crise des subprimes. Prenant conscience de « l’insoutenabilité » de notre monde, il décide alors de consacrer son énergie à la recherche d’un modèle économique durable. Aujourd’hui, conférencier, auteur  (L’Alter Entreprise en 2008) et entrepreneur,  Yannick crée des passerelles entre le monde de la finance et les ONG, l’économie, l’écologie, la philosophie et les questions sociales/sociétales. Son approche complexe et transversale lui permet de réfléchir à des modèles économiques alternatifs soutenables. Depuis six ans, Yannick sillonne la France, l’Europe et parfois le monde, pour sensibiliser les citoyens et les dirigeants d’entreprises à la nécessité d’envisager l’avenir sous le prisme Economie-Ecologie-Social. Ses réflexions ont récemment été présentées au Conseil Economique Social et Environnemental dans le cadre d’un travail sur « La Compétitivité de la France ». Chroniqueur au journal Le Monde, Yannick Roudaut, co-dirige le cabinet nantais Alternité, spécialisé dans la veille, la sensibilisation et l’accompagnement des entreprises dans la construction d’une stratégie d’entreprise qui soit durable et prospective.

 

Kevin Danaher PhD, co-fondateur de Global Exchange, FairTradeUSA et des Green Festivals (États-Unis)

San Francisco !

Pourquoi les classements de villes les plus respectueuses de l’environnement placent-ils toujours San Francisco, Californie, en tête des résultats ? Cette performance s’explique en grande partie par l’existence du Département de l’Environnement de San Francisco (www.SFEnvironment.org). Le Dr Kevin Danaher présentera les nombreuses démarches politiques et programmes qui font de San Francisco une ville si verte, ainsi que les projets futurs qui aideront la ville à atteindre un réel développement durable en milieu urbain.

Le Dr. Kevin Danaher est le directeur exécutif de “Friends of SF Environment”, (www.friendsofsfenvironment.org), la branche non-lucrative du Département de l’Environnement de San Francisco. Il est également le co-fondateur des organisations à but non lucratif Global Exchange (1988) et FairTradeUSA (1997) ainsi que le fondateur et co-producteur délégué des Green Festivals (2001). En 1985, Kevin Danaher a obtenu un doctorat en sociologie de l’Université de Californie à Santa Cruz portant sur « L’économie politique des pratiques américaines vers l’Afrique du Sud ». Il a publié de nombreux articles et a écrit et/ou édité treize livres, dont les plus récents sont : “The Green Festival Reader: Fresh ideas from Agents of Change” et « Building the Green Economy: Success Stories from the Grass Roots »

 

WARHUSTPam Warhurst, Co-fondatrice de Incredible Edible Todmorden (Royaume-Uni)

Comment nous pouvons manger nos paysages

Pam Warhurst est la co-fondatrice de Incredible Edible Todmorden, un partenariat alimentaire local qui encourage l’engagement communautaire à travers la croissance locale. Que doit faire une communauté avec sa terre inutilisée ?  De la plantation de quelques jardins communautaires à Todmorden, le projet a aujourd’hui des retombées aux États-Unis et au Japon.
Intervention filmée en août 2012 à l’occasion du TEDSalon à Londres

 

Nana Firman, urbaniste, écologiste (Indonésie)

Comment planifier et gérer des villes écologiquement viables ?

Nous allons assister à une croissance urbaine d’une ampleur sans précédent  au sein des pays en développement, dans les prochaines décennies. La population urbaine ne cessant de s’accroître et l’impact du changement climatique, ainsi que l’épuisement des ressources ne cessant de s’aggraver, il devient primordial de développer des villes durables, afin de s’assurer de leur viabilité à long terme. Nous devons donc étudier les meilleures façons de planifier et de gérer des villes écologiquement viables, tout en redéfinissant le rôle des différents acteurs de l’urbanisme.

Nana Fitriana Firman est à l’origine de la campagne sociale Eco-Fab Living, lancée en 2010 pour accroître la réceptivité du public face aux problématiques climatiques. Elle y présente la crise écologique et climatique actuelle tout en encourageant les initiatives durables pour améliorer le futur, grâce à l’engagement des citoyens, au travers notamment d’actions publiques ou de réformes politiques. Nana Firman détient un Bachelor en Sciences du Design Industriel de l’Université de Bridgeport au Connecticut et un Master en Sciences du Design Urbain de l’Institut Pratt à New-York. De 1998 à 2003, elle travaille dans le domaine du design urbain et du développement régional, au sein de plusieurs cabinets de conseil. Elle s’implique ensuite au sein de la WWF-Indonesia, en tant que conseillère technique pour le développement durable des villes, notamment lors de la reconstruction post-tsunami. Elle apporte également son soutien à diverses institutions indonésiennes (société civile et organismes gouvernementaux) et lance des initiatives locales et nationales ayant trait aux changements climatiques et au développement urbain. En 2009, Nana Firman rejoint le programme sur le changement climatique initié par Al Gore. Elle devient une « membre LEAD (Leadership sur l’Environnement et le Développement) » de économie Verte en 2010, et devient entraîneuse et mentor de la formation LEAD en Economie Verte 2011. Elle est également reconnue en tant que Jeune Leader lors du « Forum Économique Islamique Mondial » de 2012.

 

Vincent Callebaut, architecte (Belgique)

Qu’est-ce que l’archibiotique ?

Architecture + Biotechnologies + Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication = ARCHIBIONICT.

Cette association s’inscrit dans la pensée chinoise qui refuse de séparer la nature de l’humanité. Humanité qui se nourrit d’elle-même, du corps et de l’esprit. Suite à l’accélération de l’évolution démographique et du développement économique et industriel de ces dernières décennies, l’activité entropique est jugée responsable de la « crise écologique mondiale ». L’Écopolis de demain se construira de façon durable par la fusion possible des sciences de la nature et des technologies. L’agence Vincent Callebaut conçoit des projets innovants en architecture écologique et durable, qui tendent à un juste équilibre de l’action humaine sur notre environnement ! Les « Archibiotiques », ces édifices intelligents et interactifs, sont présentés au sein d’une monographie s’articulant autour trois axes de réflexion : Land’Arch, Virtual Matrix et Growing Process.

Diplômé en 2000 de l’Institut Supérieur d’Architecture de Bruxelles avec le Grand Prix René Serrure, Vincent Callebaut se fait rapidement remarquer et récompenser pour ses projets architecturaux avant-gardistes, pluridisciplinaires et éco-responsables. Dès 2001, il remporte le Prix Napoléon Godecharle de l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles récompensant le meilleur espoir de l’architecture belge. Vincent Callebaut milite, au travers de ses projets, pour des constructions durables, autosuffisantes et respectueuses de l’environnement, de l’humain et des écosystèmes. Il utilise à la fois les biotechnolgies et les technologies de l’information et de la communication, pour bâtir des projets audacieux, de New-York à Hong Kong, en passant par Bruxelles ou Abu Dhabi. En 2009, les principaux projets de l’architecte sont présentés lors de l’Exposition Universelle de Shanghai.

 

Julien Dossier, fondateur du cabinet de conseil Quattrolibri (France)

La ville, en version BETA

Julien Dossier propose de transformer les villes en menant des actions coordonnées dans les domaines du Bâtiment, de l’Emploi, des Transports et de l’Alimentation. BETA, quatre secteurs fondamentaux pour les villes, un programme que chacun peut s’approprier, dans tout type de ville. BETA, une version de la ville qui s’inspire des codes de l’innovation et du web: liens, participation, réseaux, agrégation, collaboration, nouveaux modèles économiques. www.betaprogramme.org

Julien Dossier a fondé Quattrolibri, un cabinet de conseil en innovation, qui aide ses clients privés à développer des stratégies et des produits à faible empreinte carbone, et accompagne les pouvoirs publics dans l’élaboration de plans d’action visant à réduire ces émissions. Diplômé d’HEC et de la CEMS, Julien est co-coordinateur du comité des contenus d’ECOCITY, sommet mondial de la ville durable, qui se tiendra à Nantes les 25-27 septembre 2013 (www.ecocity-2013.com). Il a notamment mené une recherche pour l’ADEME et le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable « repenser les villes dans une société post carbone ». Il a publié le BETA Programme, programme concerté d’actions dans les domaines du Bâtiment, de l’Emploi, des Transports et de l’Alimentation, dans une perspective de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre par un facteur 4 d’ici 2050 (www.betaprogramme.org). Il enseigne la Ville Durable dans les Mastères Spécialisés d’HEC et de l’Ecole des Mines-Paristech (ISIGE) depuis 2010.

 

IDEELLES_photoMahdiya Hassan-Laksiri, membre fondatrice du collectif Idéelles (France)

 Le projet Idéelles : un laboratoire nantais du « pouvoir d’agir « 

Dans un contexte de rénovation urbaine, le projet Idéelles expérimente un processus actif de transformation de leur environnement associé à une méthode co-productive.

Idéelles est un collectif de femmes actives, habitantes du quartier de Malakoff à Nantes, avec l’envie de s’unir pour inventer de nouvelles façons d’agir et de faire vivre leur quartier à travers la réappropriation des espaces publics par l’aménagement de projets durables, vivables et viables favorisant le lien social. Elles se donnent pour objectifs le dialogue et la concertation, la promotion de la solidarité et la coopération, l’impulsion et la réalisation de projets d’habitantEs pour le faire et le vivre-ensemble. Leur premier projet, Le Garden’Koff, jardin partagé fleuri en bas d’immeuble au cœur du quartier, est le résultat concret de cette volonté de réinvestir les espaces communs extérieurs, d’élargir la notion d’habitat de l’intérieur vers l’extérieur et de prendre part activement à la transformation de leur environnement. A travers cette réalisation, Idéelles a également souhaité privilégier une nouvelle façon de faire favorisant la capacité d’action collective réunissant des habitantEs, des institutions, des technicienNEs, des professionnelLEs, des associations… Elles ont par exemple, « Rêver Malakoff » en compagnie des Ekovores, designers nantais éco-responsables en proposant de nouvelles perspectives aux habitantEs qui ancrent des hypothèses vertes dans la réalité urbaine ( potagers  sur les toits, poulaillers urbains… ).

 

NEUWIRTHRobert Neuwirth, Journaliste et auteur (États-Unis)

 La puissance de l’économie informelle

Dans son livre Stealth of Nations  paru en 2012, il défie la pensée conventionnelle en examinant l’économie informelle dans notre monde proche.
Pour ce faire, il  a passé 4 ans parmi les étals chaotiques des marchés de rue, parlant à des petits vendeurs de charrette à bras et des marchands afin d’étudier le remarquable « Système D », le réseau économique mondial. Responsable de quelque 1,8 milliard d’emplois, c’est une économie dont on sous-évalue la puissance et la portée.

Intervention filmée en juin 2012 à l’occasion du TEDGlobal à Edimbourg

 

Stanislas DupreStanislas Dupré, président de l’association INVESTISSEMENT 2° (France)

Verdir la réglementation financière pour financer la transition énergétique

La lutte contre le changement climatique et la transition énergétique vont nécessiter une réallocation massive des capitaux des secteurs et technologies fossiles vers l’économie verte. L’enjeu est particulièrement sensible à l’échelle urbaine, avec des besoins de considérables de mise à niveau des systèmes de transport, de distribution d’énergie, d’isolation des bâtiments et d’adaptation aux phénomènes climatiques extrêmes.  A ce jour les banques et les investisseurs n’orientent pas leurs investissements dans une direction compatible avec les objectifs climatiques et continuent de ce fait à financer le réchauffement climatique. La raison principale tient au court termisme des marchés financiers qui les rend aveugle aux risques de long terme. Comment changer cela ? En modifiant la réglementation financière pour inciter les banques et les investisseurs à verdir leurs portefeuilles. Tel est le projet de l’association INVESTISSEMENT 2° qui regroupe des banques, les pouvoirs publics, des chercheurs et des associations environnementales.

Stanislas Dupré est un expert reconnu dans le domaine de l’impact de la finance sur l’environnement. Il a travaillé pendant 11 ans au sein d’Utopies, le premier cabinet de conseil en stratégie d’entreprise spécialisé développement durable, qu’il a dirigé de 2007 à 2011. Dans ce cadre, il a accompagné de nombreux grands groupes dans l’élaboration de leur stratégie, et s’est tout particulièrement spécialisé dans l’intégration des questions environnementales dans l’évaluation financière des entreprises et les stratégies d’investissement des banques et assureurs. En 2007, Stanislas Dupré a ainsi inventé la première méthodologie de mesure de l’empreinte carbone des institutions et portefeuilles financiers, qui a été à la fois utilisée par des banques (Agence Française de Développement, Caisse d’Epargne) pour évaluer leurs investissements, et par des associations environnementales (Amis de la Terre) pour informer les épargnants sur l’impact climatique de leur argent. Suite à ces travaux, Stanislas Dupré a fondé en 2012 l’association INVESTISSEMENT 2°, qui regroupe des banques, les pouvoirs public et des ONG écologistes autour du thème du verdissement de la réglementation financière.

 

Le premier TEDxNantes sera présenté par Yves Mathieu.

 

«Cet événement TEDx indépendant est exploité sous licence de TED. »

Comments Closed

Les commentaires sont fermés